Europe Écologie Les Verts Plouzané

Interventions au conseil municipal du 27 septembre 2012

lundi 22 octobre 2012

Lors du conseil municipal du 27 septembre, le groupe des Verts de Plouzané a fait quelques interventions.

À propos du projet centre-ville

La construction de la nouvelle mairie est une belle opportunité de construire un bâtiment exemplaire sur le plan de la maîtrise de l’énergie. A l’heure de la transition énergétique engagée par le gouvernement, nous nous devons d’être ambitieux et construire un bâtiment autonome en énergie, voire un bâtiment à énergie positive, en faisant appel aux économies d’énergie et aux énergies renouvelables.

Il s’agit là d’une occasion à ne pas laisser passer pour montrer l’exemple, participer au développement de cette filière et impulser auprès des Plouzanéens cette démarche lors de la construction de logements neufs ou de la rénovation du bâti ancien.

Pour le Groupement d’Intérêt Economique de Menez-Avel.

Voici un projet intéressant sous bien des aspects. Il utilise des éléments de solution à la surproduction de lisier et à la diminution des surfaces agricoles par le compostage et la méthanisation mais n’oublions pas toutefois que la meilleure solution est la réduction à la sources de la production de lisier -. Il combine le compostage avec la production d’énergie et construit ainsi un projet économiquement équilibré, largement auto-financé. Ce projet est le résultat d’études longues et de visites à l’étranger dans lesquels les aspects économiques, écologiques et transports ont été étudiés. On peut juste regretter que l’impact microbiologique ne soit pas du tout présenté. Ce n’est pas une obligation légale et on peut le déplorer dans une région ou la mer, les plages souffrent tant et que les normes européennes sanitaires vont être divisés par 4. Quoi qu’il en soit, ce projet va dans le bon sens, et nous le soutiendrons.

À propos du rapport 2011 sur l’eau et l’assainissement

Quelques remarques sur ce rapport.

Il faut noter que les nitrates sont un polluant qui ne sauraient refléter les autres tels que pesticides et micro-organismes. On constate que les taux de nitrates dans l’Elorn restent stables depuis 2008 (autour de 29 mg/litre) et l’on est bien loin des objectifs du SAGE (22 mg/litre). Les algues vertes continuent à proliférer sur la plage du Moulin Blanc et la collectivité doit supporter le coût de leur ramassage. De plus, on ne peut que déplorer que le nouveau ministre de l’agriculture ait refusé le 30 août dernier de réviser le décret portant sur les calculs d’épandage de l’azote.


Signé le 21 octobre 2011 par l’ancien gouvernement, ce décret a notamment rehaussé de manière significative les normes d’épandage et il met en porte à faux le développement des structures herbagères.
Ce décret, qui a fait l’objet de vives critiques de la part d’Eau & Rivières de Bretagne et du mouvement associatif breton de protection de l’environnement, mais aussi de celle des collectivités locales, comme le Conseil Régional, par exemple, est aujourd’hui malheureusement confirmé, et cela ne va pas dans le sens de l’amélioration de la qualité de l’eau.

Concernant le prix de l’eau, il est temps de faire évoluer la tarification dans un sens plus social et plus écologique, en mettant en place une tarification progressive, comme c’est le cas dans déjà certaines villes, en Belgique ou aux Pays-Bas . Le principe est de mettre en place un tarif très bas, permettant de satisfaire les besoins vitaux, en prenant en compte la composition des familles et d’avoir un tarif majoré pour une consommation supplémentaire.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 41905

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le coin des élus.   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License