Europe Écologie Les Verts Plouzané

Primaire EELV

samedi 12 novembre 2011 par Antoine, Extrait du bulletin d’informations

La primaire d’Europe Ecologie Les Verts a vu s’affronter (principalement) 2 candidats tout deux assez récemment arrivés à l’écologie politique par des chemins différents. Eva Joly s’est intéressée à la politique après une carrière dans la justice à lutter contre des mouvements financiers illégaux. Nicolas Hulot est venu à l’écologie politique après avoir découvert et présenté à la télévision la beauté de la Terre menacée. Les candidats se présentaient pour défendre le projet d’EELV avec leur image, leur charisme, leur pugnacité.

Le parcours de N. Hulot est intéressant ; il montre qu’une personne peut, par sa réflexion et son histoire, découvrir les enjeux immenses qui s’annoncent (énergie, eau, alimentation, pauvreté). Lui reprocher ses idées passées ou ses relations avec certains industriels peu scrupuleux des intérêts écologiques est une erreur. Les écologistes doivent chercher à convaincre et N. Hulot est un bon exemple qu’on peut évoluer dans le bon sens. Sur la même planète finie, nous sommes condamnés à apprendre à partager les ressources et les richesses.

Le parcours d’Eva Joly est plus classique ; de la justice à la politique se rencontre assez fréquemment. Par contre, ce qui est intéressant c’est l’association de sa connaissance de l’économie avec les valeurs de l’écologie politique. Son choix d’EELV est aussi peut-être lié au fait que le courage politique nécessaire s’y trouve.

Alors j’ai choisi de voter pour Eva Joly parce que je crois plus en l’action à long terme. Certes N. Hulot aurait pu attirer plus d’électeurs grâce à sa notoriété. Mais ces électeurs auraient-ils pour autant mieux compris les enjeux ou auraient-ils été aussi attiré par sa notoriété, son charisme ? Enfin, Le choix N. Hulot renforçait l’idée que l’écologie ne s’intéresse qu’à l’environnement. Le choix Eva Joly est donc plus un choix de fond pour montrer que l’écologie politique aborde aussi les problèmes économiques, financiers et sociaux. D’ailleurs, ce n’est qu’en résolvant ces problèmes que nous pourront construire un monde durable.

Je regretterais que N. Hulot ne s’engage pas au coté d’Eva Joly. Si son énergie n’est pas toute mise en faveur du projet d’EELV, c’est probablement qu’il avait un projet et une ambition personnelle qu’on peut penser en décalage avec les valeurs politiques que nous défendons. Convaincre n’en sera que plus compliqué. Mais, en démocratie, avons nous d’autres choix que de travailler notre force de conviction ? et dans la durée ? même si le temps presse.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 46131

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’actualité des Verts .  Suivre la vie du site Europe Ecologie-Les verts   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License